Chroniques livresques

Wyld – Nicholas Eames

Édition : Bragelonne
 Prix : 7e90
 Nombre de pages : 624

Résumé :
 Clay Cooper et ses hommes étaient jadis les meilleurs des meilleurs,  la bande de mercenaires la plus crainte et la plus renommée de ce  côté-ci des Terres du Wyld – de véritables stars adulées de leurs fans.  Pourtant leurs jours de gloire sont loin. Les redoutables guerriers se  sont perdus de vue. Ils ont vieilli, se sont épaissis et ont abusé de la  bouteille – pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs.
 Mais un  jour, un ancien compagnon se présente à la porte de Clay et le supplie  de l’aider à sauver sa fille, prisonnière d’une cité assiégée par une  horde de monstres sanguinaires. Même si cela revient à se lancer dans  une mission que seuls les plus braves et les plus inconscients seraient  capables d’accepter.
 Le temps est venu de reformer le groupe… et de repartir en tournée.

Points forts :

  • L’humour
  • L’histoire
  • Les personnages
  • La plume
  • Les messages
  • Les combats

Points faibles :

  • Un début un peu long

« Mais tu irais si c’était moi, pas vrai papa ? Si c’était moi qui étais  prisonnière de méchants très loin ? Tu viendrais me sauver, hein ? »

Nicholas Eames

« – Pip raconte que tu as tenu la passe de Coldfire pendant trois jours face à un millier de morts vivants.
 – J’en ai compté neuf cents quatre-vingt-dix-neuf. Mais bon, on ne va pas chipoter. »

Nicholas Eames

« Pour un poète, une bataille était un événement glorieux, une succession  d’actes héroïques, de charges téméraires et de nobles sacrifices. Pour  le malheureux qui y était plongé c’était tout autre chose. “Bordel sans nom” étaient les premiers mots qui venaient à l’esprit. »

Nicholas Eames

Avis :
 Aujourd’hui je reviens vers vous avec un petit bijou de la fantasy que j’ai découvert grâce à Morgan ! J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début car comme tout bon gros pavé de fantasy qui se respecte on a une longue phase de mise en place de l’univers, des personnages et de l’histoire. Mais une fois tout cela lancé quel bonheur ! C’est un pur récit d’aventure avec de l’humour à gogo ! Les personnages sont tous plus déjantés et torturés les uns que les autres. Les méchants n’en parlons pas. L’univers est dingue et le concept des roquebandes complètement fou. Mais en dessous de tout cet humour et toutes ses aventures on retrouve un vrai récit d’amitié, d’amour, de vengeance. Bref, on a disséminé dans tout le roman des messages très importants et si bien amené. D’autant plus que j’adore la manière d’écrire de Nicholas Eames. Le roman a beau faire plus de 600 pages, il est très fluide, très prenant, très captivant, très touchant. Bref, ce fut un pur bonheur et je vous le recommande chaudement ! J’ai hâte de découvrir le second tome qui nous fait suivre les aventures d’une roquebande féminine cette fois ci ! Ce qui promet j’en suis sure ! 

Note : 4/5

Livresquement vôtre, Amé-lit !

Auteur

ame.lit.pond@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *