Chroniques livresques

Reine d’Égypte 5 et 6 – Chie Inudoh

Édition : Kioon
 Prix : 7e90
 Nombre de pages : 194

Résumé du tome 5 :
 Après la mort de son mari, la reine Hatchepsout, devenue régente, doit  faire face à d’autres difficultés… car le petit Djehouty ressemble de  plus en plus à son père. Belliqueux, le jeune pharaon va jusqu’à abattre  son compagnon d’armes ! Poussé à la faute par Sobek, un soldat d’Amon,  l’enfant échappe au contrôle de sa mère, accaparée par de lourdes  tâches… Pour affirmer davantage sa position, la souveraine a en effet  entamé un projet de grande envergure : grâce à la construction d’une  route commerciale, elle espère mettre fin aux guerres et permettre à  l’Égypte d’entrer dans une nouvelle ère !

Points forts :

  • L’histoire
  • L’historique
  • Les dessins
  • Certains personnages
  • Les messages passés

Points faibles :

  • L’évolution de Chepsout
  • La tournure des évènements

« Les plus ambitieux apparaissent toujours là où on ne s’y attend pas. » T5

Chie Inudoh

« Il est facile de répondre par la terreur à la fureur et à la rancœur d’un peuple. Mais ça ne servira qu’à alimenter la haine. » T5

Chie Inudoh

« Les gens sont vraiment faibles face à l’autorité. » T6

Chie Inudoh

« Les affaires, c’est la guerre ! » T6

Chie Inudoh

Avis :
 Me revoilà avec le cinquième et le sixième tome de Reine d’Egypte, qui comme vous le savez est un manga que j’affectionne. Néanmoins, ces deux tomes m’ont moins plu que les premiers. En effet, si on retrouve une Chepsout plus forte et intelligente que jamais et que l’on passe par un moment de bonheur avec Senmout que j’ai beaucoup apprécié ; notre souveraine tombe vite dans les travers du pouvoir. Je trouve qu’elle sacrifie trop de choses qui pour moi faisait son identité pour devenir un pharaon digne de ce nom. J’ai d’ailleurs peur de voir comment elle va continuer d’évoluer et ce qu’elle va devenir au vu des personnes qui l’entourent et de celles qu’elle met de côté. Pour moi Chepsout était l’incarnation même d’une femme forte et j’ai l’impression que dans ces tomes le message passé est qu’il faut abandonné ce qui fait d’elle une femme pour se rapprocher d’UN pharaon et cela me dérange. Néanmoins, en tant que pharaon elle suit toujours un dessein de paix et de commerce pour l’Egypte ce qui est un message fort et important contre les guerre. En outre, les dessins sont toujours aussi beau et l’intrigue bien que prenant un tournant qui ne plait guerre reste bien construite et prenante. C’est donc avec un réel plaisir teinté d’appréhension que je vais me procurer et lire la suite et fin de cette saga qui sera édité en 8 ou 9 tomes il me semble.

Note : 3,5/5

Livresquement vôtre, Amé-lit !

Auteur

ame.lit.pond@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *