Chroniques livresques

Le monde déviant – Brice Milan

Édition : Autoédition
 Prix : Gratuit
 Nombre de pages : 286

Résumé :
 À vivre au-dessus des nuages, dans un monde déliquescent, Sam Hartley a fini par se croire à l’abri de la colère divine. Le destin, sous la forme d’un message qui ne lui était pas destiné, bouleversera sa vie préservée de « lécheur de ciel ». Une femme et son enfant l’entraîneront vers des contrées insoupçonnées où l’amour se mérite. Le courage de Sam sera mis à rude épreuve : l’existence même de son monde est en jeu.

Points forts :

  • Le rapport à la nature
  • Le plume de l’auteur
  • L’évolution des personnages
  • L’action incessante
  • La prise de conscience quant à l’avenir de notre Terre
  • Le coté pargeturner du roman

Points faibles :

  • Des fois trop de rebondissements et révélations
  • Des deus ex machina bien barré un peu trop présent

“Bien que l’humanité parte à la dérive, le capitaine du navire, inconscient, fonce sans ralentir vers l’iceberg de l’extinction de la race humaine.”

Brice Milan

“Des êtres exceptionnels bouleverseront les idées reçues, transgresseront les règles édictées par des potentats aveugles aux souffrances de la Terre et de ses peuples.”

Brice Milan

“Son sacrifice aura été l’acte fondateur d’un nouveau monde.”

Brice Milan

Avis :
 Je reviens vers vous avec un découverte de l’autoédition bien sympathique. En effet, Le Monde déviant est un livre de dystopie complètement haletant et impossible à lâcher. On y suit Sam, un homme bien placé dans la société qui a tout pour vivre une vie de rêves dans les hauts étages d’un building. Malheureusement, il reçoit de sa secrétaire un mail qu’il n’aurait jamais du avoir. Dès lors s’en suit une fuite désespérée dans le territoire des déclassés, Infernus. Cette fuite dangereuse et compliquée s’accompagnera pour Sam d’une prise de conscience et de la découverte de l’amour. Ce personnage d’ailleurs est au demeurant insupportable mais évolue tout le long de la lecture ce qui le rend attachant et très intéressant à suivre. En outre, la plume de Brice Milan rend le récit intense, haletant, prenant ; une fois commencé il m’a été impossible de lâcher ce bouquin. Les pages se tournaient toutes seules et je voulais absolument connaître la fin. L’action et les rebondissements sont plus que présent ce qui fait qu’il est impossible de s’ennuyer pendant sa lecture. Également, l’auteur met en place un réel univers très reconnaissable qui n’est pas seulement dystopique mais également mystique notamment en les personnes de Maria et de son enfant.  En plus de tout cela l’ouvrage donne une véritable leçon sur les ravages que peuvent avoir certaines avancées technologiques et l’ignorance de la Terre par l’Homme. Quelques points m’ont tout de même déranger comme la présence de nombreux changements de situation qui je trouve n’apportait pas forcément un plus à l’histoire ou encore les deus ex machina un peu trop nombreux. Mais néanmoins ce fut une lecture très agréable, une bonne surprise et surtout un roman que je vous recommande.

Note : 3,75/5

Livresquement vôtre, Amé-lit !

Auteur

ame.lit.pond@gmail.com

Commentaires

28 juin 2020 à 21 h 23 min

Merci, Amélie, pour cette chronique très juste et captivante. C’est vrai, j’ai un style d’écriture qui se prête bien à l’action, à l’aventure. Parfois, j’en use peut-être un peu trop. Néanmoins, je m’attache à mes personnages et j’essaie de croire que mes lecteurs aussi. Brice



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *